• par (Libraire)
    16 novembre 2019

    L’auteur, l’abbé Pierre Amar, est un des prêtres co-fondateurs du Padreblog. Il est du diocèse de Versailles, il a 45 ans et il est très actif dans ses activités pastorales.
    Un jour, durant l’été 2018, il est en croisière pour accompagner un groupe de jeunes cathos. Il est pris d’énormes douleurs, il est débarqué d’urgence en Italie, à l’hôpital le plus proche. Après de nombreux examens et faux diagnostics, on lui trouve une tumeur envahissante.
    Il est « hors service ».
    Encore aujourd’hui, son évêque lui a donné comme « nomination de septembre » : prier, manger, dormir (dans cet ordre).

    Quand on vit une telle expérience, même en tant que prêtre, le récit est très humain. Faire l’expérience de la souffrance, de la très forte douleur, de l’extrême dépendance aux médicaments et aux personnels soignants lui a fait vivre une forme de pauvreté qui s’est aussi traduite par une pauvreté spirituelle.
    En effet, quand la douleur est très forte, plus moyen de se concentrer, plus moyen de lire la liturgie des heures, plus moyen de dire la messe. Seule la prière simple du chapelet reste accessible…