• par (Libraire)
    12 mars 2021

    A lire !

    Le Père Eric Venot-Eiffel, du diocèse de Paris, nous raconte ici ce ministère si particulier qu’il a exercé, huit années durant au sein d’un établissement pénitencier peu banal.
    En effet, les personnes qui y sont incarcérées sont principalement des auteurs d’infractions à caractère sexuel.
    Dans ce livre, il nous partage donc sa réflexion sur une attitude chrétienne qu’il cherche à avoir, face à des personnes qui se sont rendus coupables de graves blessures chez leurs victimes.
    Il nous dit ceci : « Une petite voix au fond de moi… Avant d’être prêtre, avant même d’être chrétien, essayer d’abord d’être un homme. Un homme qui n’existe pas sans les autres. Tous les autres. Ne pas aimer que certains soient exclus de la rencontre. Car, c’est la rencontre qui fait l’homme, le relève et le tient debout. »
    Ainsi, avec pudeur, le Père Eric Venot-Eiffel, nous partage les rencontres qu’il faite avec ces hommes par de courts et percutants chapitres. On l’accompagne de ses « premiers pas » dans le monde carcéral à la situation actuelle avec le Coranavirus, qui modifie aussi le quotidien en prison.
    L’auteur n’hésite pas à nous partager ses doutes, ses interrogations. Les questions que l’on peut se poser du fait du logique partit pris pour les victimes, il les fait siennes.
    Il traite aussi ses questionnements autour de la tentation du suicide, de la possibilité d’aimer ce prochain-là, de la question de la présence de Dieu, des troubles mentaux…