Conseils de lecture

Le diable préfère les saints

Kelen, Jacqueline

Cerf

15,00
par (Libraire)
15 novembre 2016

Comment Jésus a lutté contre le diable

Le chemin vers la sainteté passe souvent par l’épreuve. En effet, les exemples de mystiques ayant connus des épreuves  -des nuits- sont très nombreux. Ils ont d’ailleurs souvent témoigné de ces moments de lutte et indiqué des façons de lutter contre le mal.
Avec son talent littéraire et sa grande connaissance des  figures mystiques, Jacqueline Kelen nous montre comment Jésus, lui-aussi a lutté contre toutes les ruses du Malin.


BABOUCHKA

Dawn Casey

Ligue pour la Lecture de la Bible éditions

10,00
par (Libraire)
15 novembre 2016

Un joli conte de Noël

Babouchka est une grand-mère qui vit seule et qui aime sa tranquillité. Surtout, elle passe son temps à faire reluire son petit chez-elle et rien ni personne ne peut l’en empêcher ! Et surtout pas cette petite étoile qui brille plus que les autres, et fait pousser des cris de joie aux gens du village en cette rude nuit d’hiver!
Vraiment ?!! Et s’il en était tout autre !
Ce conte classique russe nous fait repenser l’esprit de solidarité, nous (re)dit combien « sortir de soi » pour aller à la rencontre de l’autre, des autres, est source de richesse. Une douceur de Noël !


Sur les chemins noirs
par
13 novembre 2016

Le poète des ornières

N’attendez plus pour lui emboîter le pas. Ouvrir le roman de Sylvain Tesson, c’est traverser à pied une France rurale oubliée, du Mercantour aux côtes du Cotentin. Clopin-clopant, l’écrivain-voyageur a emprunté ce qu’il appelle des chemins noirs, des sentiers de traverse, parfois rocailleux, souvent broussailleux, toujours délaissés. C’est ce périple de deux mois et demi, qu’il raconte, du 24 août au 8 novembre 2015.

**Tenir sa promesse
**Son histoire, tout le monde ou presque la connaît. Elle commence par une cuite, à la mort de sa mère. « Pris de boisson », celui qui se prend pour un chat et n’aime rien tant que rentrer chez les gens par les fenêtres, fait le pitre, et tombe d’un toit haut de huit mètres. Verdict : côtes, vertèbres et crâne brisés. Quatre mois plus tard, le voilà debout, en tout cas dehors. « Bancal, le corps en peine, avec le sang d’un autre dans les veines, le crâne enfoncé, le ventre paralysé, les poumons cicatrisés, la colonne cloutée de vis et le visage difforme », l’homme des bois n’est pas bien vaillant. Cassé, mais vivant ! Alors il décide d’honorer la promesse qu’il s’était faite sur son lit d’hôpital : traverser la France à pied. Puisqu’il faut marcher pour se rééduquer, mieux vaut le faire sur ces chemins de muletiers que plus personne n’emprunte plutôt que sur un tapis roulant. Que veut-il fuir ? « Vivre me semblait le synonyme de s’échapper », écrit en préambule, le poète des ornières. Et l’on ne peut s’empêcher de penser au vers baudelairiens de « Moesta et errabunda "» : « Dis-moi, ton cœur, parfois, s’envole-t-il Agathe,/ Loin du noir océan de l’immonde cité/, Vers un autre océan où la splendeur éclate,/ Bleu, clair, ainsi que la virginité ?».

Lire la suite de la critique sur le site o n l a l u


Histoire d'un chien mapuche
12,00
par (Libraire)
2 novembre 2016

Le chien, Loyal, retrouve dans la forêt ces odeurs qui lui rappellent tant de belles choses. Il retrouve aussi la piste de son frère-homme, ce compagnon qu'il honore de sa fidélité et de sa loyauté. Le grand conteur Luis Sepulveda, dans ce texte puissant, rend hommage à ses origines et au peuple Mapuche. Un peuple respectueux de la nature et de tout ce qui y vit, et dont la sensibilité inonde cet écrit si fort. Un roman beau et triste, juste et puissant, qui apportera aux lecteurs de tout âge ces si nécessaires notions de loyauté et de respect pour le monde qui nous entoure.


Le doudou des bois
15,50
par (Libraire)
2 novembre 2016

Loup tout doux

Georgette, petite demoiselle haute comme trois pommes, se promène dans la forêt, son doudou à la main. L'automne est là, ça sent bon la terre, les arbres et la pluie. Quand vient le soir, pourtant, Doudou manque à l'appel. Et de retour dans les bois, impossible de le retrouver, ce doudou gris tant aimé. Qu'à cela ne tienne, Georgette se met en quête d'un remplaçant, si possible aussi doux, gris et chaud. Elle ramènera à la maison le plus inattendu des doudous... On fond pour ce grand album, dont les décors flamboyants servent parfaitement une histoire qui fera grandir les lecteurs.