Nos librairies de La Roche-sur-Yon, La Rochelle et Saintes sont actuellement fermées dans le cadre du re-confinement.

Mais, nous souhaitons vous servir depuis la permanence de notre siège social de La Roche-sur-Yon à l’adresse www.librairiesiloelarochesuryon.fr

Nous espérons vous revoir très bientôt et nous vous remercions de votre fidélité. 

Franz Stock, Journal de Guerre 1942-1947
, Écrits inédits de l'aumônier du Mont Valérien
Sous Dir de Jean-Pierre Guérend
EAN13
9782204122443
ISBN
978-2-204-12244-3
Éditeur
Cerf
Date de publication
Collection
HISTOIRE
Nombre de pages
24
Dimensions
24 x 15 x 3 cm
Poids
704 g
Fiches UNIMARC
S'identifier

Franz Stock, Journal de Guerre 1942-1947

Écrits inédits de l'aumônier du Mont Valérien Sous Dir de Jean-Pierre Guérend

De

Cerf

Histoire

Offres

Edition établie sous la direction de Jean-Pierre Guérend
En 1941, Franz Stock, curé de la paroisse allemande à Paris, accepte de l’Occupant la mission de visiter les prisons françaises du Cherche-Midi, de Fresnes et de La Santé, à la condition de ne pas porter l’uniforme de la Wehrmacht. Un an plus tard, c’est lui qui accompagne au Mont Valérien, jusqu’aux poteaux d’exécution,
les condamnés à mort, résistants ou otages, juifs, chrétiens, communistes… Voici son Journal publié ici pour la première fois.
D’une valeur inestimable, le document se divise en trois parties : le « Journal des fusillés », avec les notes sur les prisonniers qu’il accompagne vers la mort, prises de 1942 à 1944 ; son « Journal de Cherbourg », tenu alors qu’il était prisonnier des Américains de 1944 à 1945 ; et enfin « Un séminaire derrière les barbelés », écrit en 1947,
où il retrace l’histoire des débuts de ce Séminaire devenu un lieu de mémoire de la Réconciliation franco-allemande.
Cette archive inédite, enfin exhumée, révèle la force et le courage des condamnés à mort. Franz Stock note leur comportement, leurs dernières phrases, la façon avec laquelle ils abordent la mort. Un livre capital pour comprendre l’histoire du xxe siècle.
Édition établie sous la direction de Jean-Pierre Guérend Introduction du professeur Étienne François Traduction de Valentine Meunier
Né en 1904, ordonné prêtre en 1932, Franz Stock a passé toute la Seconde Guerre mondiale à Paris, à s’occuper des détenus et condamnés à mort. À la Libération, il est nommé Supérieur du Séminaire des barbelés où
seront formés les futurs prêtres allemands dans une foi renouvelée. À sa mort, en février 1948, c’est le nonce apostolique Roncalli, futur Jean XXIII, qui préside ses obsèques.
S'identifier pour envoyer des commentaires.