Ne gâchez pas votre plaisir,il est sacré, pour une liturgie de l'orgasme
EAN13
9782750901677
ISBN
978-2-7509-0167-7
Éditeur
Presses de la Renaissance
Date de publication
Collection
Société
Nombre de pages
240
Dimensions
22,6 x 14,1 x 2,1 cm
Poids
315 g
Langue
français
Code dewey
261.835
Fiches UNIMARC
S'identifier

Ne gâchez pas votre plaisir,il est sacré

pour une liturgie de l'orgasme

De

Préface de

Presses de la Renaissance

Société

Indisponible

Ce livre est en stock chez 9 confrères du réseau leslibraires.fr,

Cliquez ici pour le commander

Autre version disponible

Non, le plaisir sexuel n'est pas un tabou pour la foi catholique. À contre-courant des ouvrages pieux sur le couple, Olivier Florant, sexologue, conseiller conjugal mais aussi théologien nous offre un texte libérateur.
Qu'est-ce que l'amour ? le plaisir ? l'orgasme ? Que dit véritablement la Bible sur les relations sexuelles ? Qu'en est-il des autres grandes religions ? Les fameux " tabous judéo-chrétiens " existent-ils vraiment ? Comment le plaisir sexuel peut-il être " sacré " ? Pour l'auteur, le mariage chrétien ne se limite pas à la procréation. Le désir physique, le plaisir en font totalement partie. Le respect envers la personne prôné par la religion chrétienne peut même porter le plaisir sexuel jusqu'à des bonheurs réciproques que l'on n'atteint pas autrement. Car la vraie foi embrasse tout l'être humain. Ce qu'apporte la liturgie (l'offrande de soi et l'accueil de l'Autre), la sexualité l'apporte aussi. Depuis de nombreuses années, Olivier Florant aide des couples mariés à surmonter les difficultés qu'ils rencontrent sur le plan sexuel. C'est en étudiant la pensée judéo-chrétienne que ce sexologue et théologien a eu l'idée de ce livre, dans lequel il répond aux questions que chacun se pose. Surprenant et captivant, Ne gâchez pas votre plaisir, il est sacré ouvre des horizons qui bouleversent. Les récits de souffrances et de guérisons psychologiques évoqués tendent à prouver que les émotions humaines sont intrinsèquement physiques et spirituelles.
S'identifier pour envoyer des commentaires.