Incendies. Profanations. Ces faits qu'on ne veut pas voir

Artège Editions

15,90
par (Libraire)
24 juin 2022

A lire !

Profanations d’églises et incendies, anticléricalisme prégnant, attaques publiques et manque de lucidité, sans doute, d’une partie de l’Eglise elle-même… L’auteur parle de ces faits que l’on ne médiatise plus, d’une France catholique que l’on ne reconnait plus.
Marc Eynaud souhaite que la laïcité à la française et l’identité française ne soient plus opposés. Nier l’histoire chrétienne de la France n’est pas nécessaire pour vivre ensemble avec tout ce qui fait la communauté nationale aujourd’hui.
Tous ces actes de violence envers les catholiques et les églises sont des parricides qui montrent la crise d’identité que traverse notre société française actuelle.
En mettant en lumière les multiples faces de ces agressions, qu’il recense et passe au crible, Marc Eynaud nous invite à sortir du silence pour une espérance à la hauteur de l’enjeu : la survie du christianisme.

Notre fille allait mourir, les médecins étaient résignés, quand soudain...

Artège Editions

18,90
par (Libraire)
24 juin 2022

A lire !

Ce livre raconte le miracle reconnu qui a servi la cause de Béatification de Pauline Jaricot, le 22 mai 2022, à Lyon.
Pendant 8 ans, le père de Mayline, la jeune miraculée, a compilé tous les événements de cette histoire extraordinaire.
A Lyon, en 2012, après un accident domestique, Mayline tombe dans le coma. Elle a alors 3 ans…
Les dommages irréversibles sur son cerveau la condamnent, au mieux à un état végétatif permanent. Après avoir supplié Dieu par l’intermédiaire de Pauline Jaricot, ses parents vont se battre pour ne pas la débrancher.
Et, le miracle se produit quand Mayline entre en phase de récupération !
C’est alors un long chemin d’espoir et de difficultés pour le couple de parents. Aujourd’hui, Mayline se tient debout, et c’est une fille heureuse.
Mais, pour en arriver là, il fallut s’accrocher à chaque signe encourageant, surmonter les doutes et les heures sombres décrits dans ce beau récit.
Les examens médicaux sont formels : les dommages étaient irréversibles. C’est pourquoi l’Eglise a reconnu le caractère miraculeux de la guérison de Mayline, et ce miracle a permis que soit proclamée bienheureuse Pauline-Marie Jaricot, figure de la charité du XIXe siècle.